Apprendre à programmer

S’il est un langage qui a progressé plus rapidement que toutes les langues confondues au cours des dernières années, c’est bien le langage informatique. Pourtant, et même s’il contrôle beaucoup de nos outils, bien peu d’entre nous sommes capables de l’utiliser à notre avantage. Il est temps d’apprendre à programmer.

En effet, même si nous partageons beaucoup de petits jeux, de cartes de souhaits, d’idées et de travail grâce à des logiciels existants, nous ne sommes pas tous en mesure de modifier le contenu afin qu’il exprime exactement ce que nous voulons exprimer. C’est un peu comme si nous ne parlions pas couramment une langue, mais que nous l’utilisions quand même de manière codée. Pour plusieurs d’entre nous, il est trop tard pour apprendre, faute de temps, mais pour nos enfants, c’est encore possible.

L’IDÉE DERRIÈRE LE CODE

Le but n’est pas de faire des enfants prodiges ou de décider si votre enfant deviendra programmeur de jeux vidéo dans quelques années. C’est plutôt de faire comprendre aux enfants le fonctionnement de leur environnement virtuel pour qu’ils puissent s’y exprimer clairement et se rendre au bout de leurs idées.

Aussi, dans un avenir pas si lointain, une bonne compréhension des langages informatiques les aidera aussi à maitriser leurs outils de travail. Ils comprendront ainsi les logiciels qu’ils seront amenés à utiliser, que leur travail soit dans une usine où les logiciels contrôlent l’équipement, ou dans une compagnie de pub où la créativité passe par des outils web et par des programmes de compilation de données.

Finalement, le monde de la connaissance a beaucoup changé au cours de la dernière décennie. Les connaissances ne sont plus seulement transmises par un professeur à ses élèves. Par conséquent, les élèves les plus motivés et curieux peuvent continuer leur apprentissage de sujets qui les fascinent sans attendre d’être à l’école secondaire ou à l’université. Ces jeunes qui progresseront de manière autodidacte devront tôt ou tard apprendre à structurer leur pensée. Des connaissances de base en programmation pourront le leur permettre.

Puisque nous ne sommes pas tous des développeurs capables d’enseigner les principes de base à nos enfants, voici deux applications qui les aideront à apprendre à coder par le jeu.

 

SCRATCHJR

Développé par Mitchel Resnick et son équipe chez MIT Media Lab, ScratchJr est la version pour enfant d’un logiciel qui servait déjà à donner une compréhension de base des logiciels de programmation à des adultes.

Grâce à ce logiciel, les enfants comprennent comment attribuer des critères qui donneront l’apparence et le comportement à un personnage. Ils pourront aussi l’animer et en le faisant, ils comprendront qu’il faut déterminer ce qui fait démarrer une séquence et ce qui l’arrête. On le fait en touchant le personnage, par exemple, ou en penchant la tablette vers l’avant.

L’application pour iPad est gratuite. Il suffit de regarder le tutoriel ensemble et votre enfant de cinq ans ou plus pourra probablement continuer tout seul instinctivement, même si le jeu a été conçu pour des enfants de huit ans et plus. Si le concept l’intéresse, il pourra créer des histoires interactives, des dessins animés, des jeux, des chansons, etc.

Si vous ne possédez pas de iPad, vous pouvez télécharger la version originale de Scratch pour Mac OS X, Windows ou Debian /Ubuntu.

HOPSCOTCH

Fier descendant de Scratch, Hopscotch poursuit essentiellement le même but, c’est à dire donner une compréhension de la logique qui sous-tend les langages de programmation aux enfants en leur donnant l’opportunité de créer de petits programmes en empilant des blocs de code. Cette application est disponible sur iPad en anglais et en espagnol, et sera bientôt portée sur Android.

Il est intéressant de savoir que malgré la volonté de populariser les meilleures créations, l’équipe derrière Hopscotch se fait un point d’honneur d’être contre le principe de quémander des « j’aime ». Ils expliquent cette décision par un désir d’éviter les débordements et le harcèlement. Mine de rien, ces petites nuances qui permettent une meilleure ligne de conduite au sein des communautés de jeunes développeurs en herbe auront nécessairement un impact sur le savoir-vivre en ligne de demain.

La discipline et la curiosité intellectuelle étant des valeurs que je chéris tout particulièrement, je suis toujours contente de savoir que les développeurs à l’origine des apps que je propose aux enfants en font preuve, et c’est le cas pour Hopscotch, comme pour ScratchJr.

L’APPRENTISSAGE DU CODE À L’ÉCOLE

Que vous soyez intéressés ou non à apprendre à coder à votre enfant avec ces apps, il est possible qu’il soit bientôt enseigné à votre enfant en cours obligatoire au primaire. D’ailleurs, en France, une loi a déjà été déposée à l’Assemblée nationale et pourrait être en vigueur à la rentrée 2016. Selon les députés qui en sont à l’origine : « À l’ère du numérique, si nous voulons que nos jeunes passent de simples usagers de l’internet, à acteurs de la société et de l’économie numérique, la compréhension de l’informatique est la clé d’accès au monde numérique et aux opportunités professionnelles qu’il ouvre. »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *