Conserver les photos de famille

C’est bien connu, les parents prennent beaucoup de photos. Pendant quelques mois, ça va, mais dès que les enfants atteignent leur deuxième anniversaire, on constate qu’on s’est peut-être un peu emporté. Où est-ce qu’on va ranger toutes ces pièces d’anthologie ?

Des photos de bébé, oui, mais…

Avant toute chose, prenez l’habitude de faire du ménage dans les photos que vous importez. Votre bébé est magnifique, mais la rafale que vous avez prise par erreur parce que vous étiez fatigué ne mérite pas pour autant d’être conservée au complet. Et les photos floues de ses bras potelés ne deviendront pas plus claires avec les années, aussi mignonnes qu’elles auraient pu l’être si vous n’aviez pas bougé. Effacez tout ça, vous économiserez de l’espace et de l’argent.

En plus, dites-vous que vos enfants seront mignons, performants et adorables pendant tout le reste de votre vie. Vous aurez trop envie de suivre dans le présent pour visiter le passé pendant 12 heures à regarder des photos floues qui ne représentent plus grand-chose. Gardez plutôt la crème de vos photos et créez des albums des événements majeurs.

D’ailleurs, pensez aussi à tout ordonner correctement par date. Si vous avez un appareil qui n’est pas synchronisé avec les autres et que les dates s’entremêlent, vous perdrez le fil de vos souvenirs.

Option 1 : Les supports physiques

La première option pour archiver les photos est d’utiliser un support physique : disques durs externes, cartes SD et clés USB. Chacune de ces méthodes a ses avantages et ses inconvénients, mais elles vous assurent toutes que personne n’aura accès à vos photos, à moins de perdre le support en question.

Disques durs externes

Les disques durs externes représentent l’option la plus évidente et la moins dispendieuse parmi les solutions physiques. Il suffit de les brancher, de transférer les photos et le tour est joué. Il existe plusieurs formats de disques, allant de 1 To à 8 To. Les plus petits coûtent environ 80$, les plus gros, 350$.

Malheureusement, d’expérience, il est possible d’acheter des « citrons » qui se casseront sans prévenir après quelques mois. Pour éviter de tout perdre, vous pouvez mettre en place un RAID (qui est en fait un backup de votre backup) avec plusieurs disques durs. C’est évidemment plus cher, mais ça fonctionne et vous ne perdrez jamais rien de vos photos. (À moins d’être aussi malchanceux que l’ami de mon copain qui a tout perdu dans un incendie).

Si vous voulez sérieusement conserver vos archives à l’épreuve du feu et des inondations, vous pouvez mettre vos disques durs dans des boîtes de métal pour les protéger. Mais si vous êtes à ce point inquiet, vous devriez peut-être envisager le Cloud.

Cartes SD

Elles sont pas mal, surtout quand vous prenez la plupart de vos photos avec autre chose que votre téléphone. Par contre, plus elles ont une grande capacité, plus elles sont dispendieuses. Une carte de 16 Go, par exemple, coûte 8$ alors qu’une carte à 1 To est annoncée à 800$.  L’idéal, à mon avis, c’est d’en avoir plusieurs que vous remplirez selon vos besoins.

On leur reproche parfois d’être fragiles et de se corrompre à force d’être déplacées d’un endroit à l’autre, mais personnellement, je n’ai jamais eu ce problème. Et ce n’est pas parce que j’y fais attention. Avec cette carte, je garde l’ensemble des photos dans l’appareil et je transfère les plus belles sur notre ordinateur pour m’en servir ailleurs, ce qui fait en sorte que j’ai toujours un backup.

Clés USB

Elles comportent sensiblement les mêmes avantages et inconvénients que les cartes SD en étant moins fragiles et plus difficile à perdre. On en trouve à 9,99$ et à 900$, selon la taille, mais aussi selon la qualité.

Option 2 : Un nuage de photos

Le stockage en ligne est nettement moins stressant pour ce qui est de perdre des données, il faut le dire. C’est la solution la plus rapide et la moins coûteuse à court terme, surtout si vous avez plusieurs comptes afin de ne pas avoir à payer tout de suite. Toutefois, que vous décidiez de gérer vos photos avec Dropbox, Box, iCloud, Google Cloud ou un autre, vos photos finiront par peser lourd. Vous devrez peut-être alors prendre un abonnement mensuel. Pour en savoir plus au sujet des capacités de stockage et des prix, je vous suggère de lire cet article très complet ou de visiter ce site qui propose des solutions variées allant de 3$ pour 1000 Go au stockage illimité pour 10$ par mois.

Pour ce qui est des désavantages, on ne sait pas vraiment où vont les données avec un Cloud. Il faut aussi avoir un accès internet pour avoir accès à ses photos de famille. En plus, c’est rarement blindé en matière de sécurité. Dropbox a eu de gros problèmes il y a quelques années quand toutes les données des utilisateurs sont devenues publiques. Les autres compagnies ne sont pas à l’abri du piratage non plus.

Option 3 : Une solution mixte

Rien ne vous empêche de combiner des solutions. Gardez un Cloud de vos meilleures photos. Gardez aussi la totalité de vos clichés sur un disque dur externe pour consultation future. Vous pouvez même utiliser Instagram comme résumé en y publiant vos photos préférées. Comme ça, vos photos seront à l’abri des catastrophes sans vous coûter trop cher.

img_1447

J’espère que tout ça vous aidera à conserver les meilleurs souvenirs de votre famille.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *