Gorogoa : des énigmes pour les pros

Imaginez si chaque parcelle d’un mandala contenait une énigme difficile à résoudre. C’est exactement ça, Gorogoa.

Gorogoa serait l’œuvre d’un seul homme si ce n’était de la musique composée par Joel Corelitz. Cet homme s’appelle Jason Roberts et il a tout imaginé le jeu, il l’a dessiné, il est devenu meilleur en dessin et a recommencé son jeu jusqu’à ce que nous puissions acheter la petite œuvre de perfection que Gorogoa est devenu.

Un jeu en quatre cases

Le concept du jeu est simple. Il s’agit de trouver des passages dans l’une des quatre tuiles à notre disposition. Parfois, il faut zoomer dans l’aile d’un papillon pour découvrir un autre monde. D’autres fois, il faut déplacer une carte pour accéder à un paysage. De temps en temps, il faut aussi utiliser le soleil pour allumer une lampe à l’huile.

Bref, il faut donc trouver ce que chaque bout d’image cache en cliquant au bon endroit, au bon moment. Et avec un peu de chance, la scène se met en place et permet au personnage principal d’avancer vers son objectif.

Un mandala et un scénario

Le jeu donne vraiment l’impression de jouer avec la profondeur. En entrant dans chaque tableau, il se passe tellement de choses qu’on en oublie la scène d’avant. Et il faut chaque fois trouver une couleur ou une échelle ou une roue, de telle sorte qu’on se perd dans nos idées à chaque morceau.

C’est peut-être ce qui donne ce sentiment d’être dans un mandala. Ça, et le fait que le jeu recommence aussitôt qu’il se termine. C’est donc un jeu extraordinaire pour les gens qui cherchent une expérience zen et ceux qui cherchent des énigmes difficiles.

C’est aussi un peu The incredible machine en version moderne et artistique.

Bref, c’est un incontournable que vous pourrez explorer sur Switch, Steam et iOS.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *