La nausée du gamer

Avez-vous l’impression d’avoir le mal des transports en jouant à des jeux vidéo? C’est normal pour certaines personnes, même si c’est franchement désagréable.

Peu de gens parlent de ces nausées qu’ils ressentent en jouant. Pour certains, c’est peut-être perçu comme un signe de faiblesse. D’autres ne font probablement pas le lien, soit parce qu’ils boivent de l’alcool en jouant ou parce que c’est un drôle de constat. Mais le mal des transports affecte réellement certains joueurs, surtout quand ils jouent à des jeux en 3D.

Les symptômes

Les symptômes sont les mêmes qu’en voiture, en bateau ou en avion:

  • Maux de tête
  • Étourdissements
  • Sudation abondante
  • Salivation abondante
  • Nausées

Qu’est-ce qui cause la nausée des jeux vidéo?

Ce problème est généralement causé par trois facteurs. D’abord, il y a les jeux qui demandent de regarder à la verticale. Ça peut être en regardant dans tous les sens un environnement réaliste (mais pas parfait) comme dans Bioshock Infinite, Dishonored, Gears of War ou The Last Story ou en scrollant à la verticale dans Assassin’s Creed que vous vous sentez nauséeux.

La réalité virtuelle et ses terribles montagnes russes donnent aussi des hauts-le-coeur à ceux qui sont susceptibles au mal des transports. Dans le cas de l’Oculus Rift, c’est causé par un rafraîchissement des images qui manque de naturel. Le retrait d’images (ou l’ajout de plans noirs) dans certains mouvements empêchera de voir plusieurs images floues à la seconde et devrait régler ce problème. Déjà, la dernière génération est mille fois mieux que la première.

Finalement, dans d’autres jeux comme What Remains of Edith Finch, c’est le fait de ne pas pouvoir contrôler le mouvement qui nous empoisonne la vie. Le jeu nous oblige à regarder certains endroits et offre une résistance qui lève le coeur.

Pourquoi mon corps me fait ça?

Ces jeux nous désorientent. Et comme pour le mal des transports, c’est l’oreille interne, celle qui gère l’équilibre du corps humain, qui est en cause. Quand on joue, notre œil perçoit des mouvements alors que notre oreille interne non.

Pour une raison que j’ignore, quand notre corps ne saisit pas bien ce qui se passe et perçoit des signaux contradictoires, il conclut toujours que vomir est la meilleure solution. Peut-être qu’il soupçonne qu’on s’est (ENCORE!) empoisonné.

“Oui, mais moi je veux jouer à des FPS et c’est dégueulasse!”

Si c’est un problème qui vous touche, vous pouvez d’abord modifier votre environnement. Éloignez-vous un peu de l’écran et jouez dans une pièce bien éclairée. Vous pouvez également augmenter la luminosité du jeu dans les options.

Si ça ne fonctionne pas, mâchez de la gomme, mangez des capsules de gingembre (ou du gingembre frais) et buvez de l’eau.

Vous pouvez aussi jouer moins longtemps quand vous commencez un jeu. Quand je l’ai commencé, Bioshock Infinite me donnait tellement mal au coeur que je ne pouvais pas  jouer plus que 15 minutes à la fois. Après un temps, ça a été une demi-heure, une heure et finalement je me suis habituée.

Si vous avez des trucs pour combattre le mal du jeu ou des histoires drôles et plutôt dégueulasses, écrivez-les nous.

On aura mal au coeur ensemble.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *