Nous avons vu : The Legend of Zelda: Symphony of the Goddesses

La musique des jeux vidéo n’est plus ce qu’elle était. Shigeru Miyamoto nous l’a rappelé pendant le concert Symphony of the Goddesses.

Un des aspects les plus marquants de Zelda, c’est la musique. Et comme j’adore la musique de jeux vidéo (j’en avais déjà parlé ici), j’étais obligée d’aller au concert Symphony of the Goddesses.

L’orchestre parfait

D’abord, c’est toujours un vrai délice d’entendre un orchestre symphonique. Les enfants y voient des joueurs de violons, de flûte, de harpe… Ils y voient aussi des percussions et une chorale. Bref, pour des enfants qui n’ont plus les cours de musique étoffés de jadis, c’est une belle expérience.

C’est aussi une belle façon de leur faire remarquer quel instrument ils entendent dans les chansons qu’ils connaissent bien.

Dans ce cas-ci, le bonheur de voir des artistes de talent était renforcé par les pièces composées par Kōji Kondō qui sont magnifiques, que vous les connaissiez ou non.

Pour les diriger, le chef d’orchestre aussi était splendide en obligeant une foule habituellement calme à crier très fort à la fin de chaque pièce.

Nos idoles de Nintendo

Évidemment, le héros du concert, c’est Link. On le voit sur grand écran et sous toutes ses formes, même avec son look des premiers jeux. On voit Zelda aussi, qui vient à son aide et on voit presque tous les modèles de Ganondorf.

Zelda SymphonyQuelques fois, pendant le concert, les créateurs nous parlent aussi sur un écran qui sert à projeter des extraits des différentes scènes de Zelda.

Nous avons entre autre vu le merveilleux Shigeru Miyamoto, créateur de Zelda, nous expliquer que la musique a beaucoup évolué avec la capacité des jeux vidéo. Alors que la première version de Zelda ne permettait qu’un petit son de clochette, les nouvelles consoles permettent des arrangements spectaculaire.

Il expliquait ainsi que Zelda a évolué en parallèle avec sa musique.

En pause

Malheureusement, le spectacle donné à Montréal était le dernier de cette tournée avant une pause d’au moins un an. Vous ne pourrez donc pas le voir de sitôt. Mais je vous conseille de garder un oeil sur le retour. C’est un spectacle qui en vaut la peine.

Et le concert de Zelda est peut-être en pause jusqu’en 2019, mais il y en aura bien d’autres d’ici là. D’ailleurs, en attendant, vous pouvez regarder du côté de la série Jeux d’enfants de l’OSM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *