L’effet des écrans sur les bébés

Je suis la première à vanter les mérites des contenus numériques, mais il faut admettre que trop de temps passé devant les écrans est néfaste chez les très jeunes enfants.

C’est vraiment pratique de laisser la télévision et les tablettes occuper les enfants de manière totalement sécuritaire pendant qu’on s’occupe d’autre chose, il faut bien se l’avouer. Comme tout ça est très nouveau, on se doute bien que les écrans, comme tout le reste, demandent de la modération. Mais on ne sait pas encore exactement ce que ça veut dire.

Pour ce qui est de la télévision, les spécialistes ont eu assez de temps pour évaluer les impacts sur les enfants. Mais pour tout ce qui est des tablettes et téléphones intelligents, c’est moins clair. Ce qu’on sait avec certitude, c’est qu’il faut limiter l’exposition des enfants de moins de deux ans à tous ces écrans.

Pas avant 2 ans, les écrans

Vous constaterez peut-être à l’occasion que les spécialistes les plus stricts proposent de ne pas laisser les enfants jouer avec des tablettes, des jeux vidéo ou d’autres écrans interactifs avant l’âge de 7 à 10 ans. C’est loin de ce qui se passe en ce moment et ce serait, à mon avis, assez difficile à maintenir dans le monde actuel.

La plupart des autres spécialistes, toutefois, conviennent que les tablettes proposent des jeux éducatifs intéressants qui peuvent être présentés dès l’âge de 2 ans, parfois trois, et sous la supervision des parents.

Qu’est-ce qui se passe avant deux ans?

Avant l’âge de deux ans, la télévision en continu dans la maison et l’utilisation de tablettes ou d’autres écrans entrave le développement du cerveau. Il faut savoir qu’entre la naissance et le premier anniversaire d’un bébé, le cerveau grandit énormément et que le bébé développe toutes ses connaissances par l’observation. S’il voit et touche des objets en deux dimensions sans arrêt, sa perception du monde qui l’entoure et son apprentissage en seront affectés. C’est très différent pour un enfant de déplacer une pêche dessinée, par exemple, que de toucher, voir et sentir une pêche qui est parfois bonne et parfois trop mûre.

C’est aussi une période riche pour le développement de leur imagination et pendant que les tablettes ou la télévision fournissent de l’information, des images et des sons à une vitesse fulgurante, votre jeune enfant n’a pas le temps de créer ses propres personnages dans sa tête et de s’imaginer des scénarios.

Finalement, c’est à cet âge que les enfants apprennent à jouer en solitaire ou avec les autres et la composition des émissions et des applications qui interagissent avec lui d’une autre manière nuisent au bon développement de ces habiletés.

La télévision et son contenu

Pour les bébés et les très jeunes enfants, la télévision et la réalité ne sont pas si loin l’une de l’autre. Sans pouvoir l’exprimer, ils peuvent conclure des choses en regardant des émissions pour enfants et pour adultes, et développer des inquiétudes ou des croyances qui n’ont pas lieu d’être. Mieux vaut donc éviter l’exposition à la télévision aux enfants de moins de deux ans.

Une fois qu’ils y sont exposés, c’est à vous de choisir des contenus intelligents et adaptés à leur âge. Plutôt que de laisser la télévision allumée à un poste pour enfants en faisant confiance aux chaînes, choisissez vous-même des émissions qui stimulent leur imaginaire, leur parle du monde qui les entoure et les fait réfléchir. S’il n’y en a pas, vous devriez préférer les contenus interactifs et éducatifs des tablettes aux contenus unidirectionnels de la télévision.

Quelques règles de base

Chez les enfants de plus de deux ans, on recommande un temps total d’écran de moins de deux heures par jour. Pour aider votre enfant à prendre de bonnes habitudes dans un monde qui lui donnera de plus en plus accès à des médias électroniques, vous pouvez garder en tête les quelques principes suivants.

  • La rigidité du refus augmente le désir. Si vous voulez que votre enfant ait une relation saine avec les écrans, vous devrez modérer et non interdire.
  • Valorisez d’autres activités dans votre discours pour que votre enfant ne perçoive pas les livres, le dessin, les sports et les jeux de construction, par exemple, comme des punitions.
  • Même à deux ans, les tablettes, la télévision et les jeux vidéo ne doivent pas empiéter sur les autres activités des enfants. Par exemple, les enfants ont besoin de bouger et de jouer dehors et il a été démontré que plus de deux heures devant un écran impliquent moins de jeux physiques et un risque accru de surpoids en bas âge.
  • Évitez le contenu ultra rapide et les flashes lumineux qui pourraient affecter leur capacité de concentration.
  • Testez les applications que vous mettez à leur disposition et cherchez les meilleures parmi les applications éducatives. Souvenez-vous aussi qu’il est préférable de payer quelques dollars pour leur offrir des applications bien faites que de les exposer trop longtemps à des contenus douteux.
  • Si votre enfant plus vieux est amorphe, a souvent mal à la tête ou aux yeux ou est plus turbulent que d’habitude, demandez-vous s’il passe trop de temps devant les écrans. Pour le vérifier, n’ayez pas peur de bannir complètement l’accès aux écrans pendant deux ou trois jours.
  • Attention de ne pas prendre l’habitude de changer un écran pour un autre. Si le temps passé sur la tablette est révolu, la télévision ne devrait pas être la meilleure alternative pour le prochain atelier.
  • Donnez-leur l’habitude de prendre des pauses régulièrement pour se dégourdir et reposer leurs yeux.
  • Ne laissez pas vos enfants utiliser les tablettes, téléphone et télévision dans leur chambre pour éviter de nuire à leur sommeil.
  • Dressez une liste de tous les écrans qui sont mis à leur disposition. S’ils écoutent la télévision à la garderie ou qu’ils passent beaucoup de temps sur des tablettes ailleurs, ces heures doivent être déduites du temps d’utilisation à la maison.
  • Pour éviter de passer pour l’ennemi numéro un du 21e siècle, tentez de voir cette immersion dans le monde électronique comme un apprentissage et non comme un piège.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *