Life is strange : Before the Storm

Life is strange : Before the storm se passe avant l’aventure de Max Caulfield. On y suit une Chloé avant ses cheveux bleus, plus impertinente que jamais.

 

J’allais attendre la sortie du troisième et dernier épisode de Life is strange : Before the Storm pour en parler. Je ne voulais pas trop commenter à propos d’une œuvre incomplète. Et je voulais continuer de comprendre où les producteurs s’en allaient avec tout ça.

Mais finalement, j’ai eu une révélation à propos de la série et j’ai décidé de vous en parler maintenant. Pour que vous puissiez décider si vous avez envie de jouer ou pas.

 

L’histoire derrière Before the storm

Before the storm, c’est l’histoire de Chloé, une adolescente torturée qui rencontre la plus merveilleuse fille qui soit. Cette fille, c’est Rachel Amber, celle que beaucoup de gens ont cherchée dans le jeu Life is strange original. (Voyez la bande-annonce du premier jeu ici)

Chloé a des problèmes de discipline et confronte tous ceux qui ont le malheur de se mettre sur son chemin. Alors que Max Caulfield avait le pouvoir de revenir dans le temps, Chloé, elle, a le pouvoir d’antagoniser. Si bien que c’est comme ça qu’elle peut changer le cours des choses. Elle décide tout bonnement d’attirer la haine vers elle.

 

Les points forts

Il y a de nombreux points forts à cette série de Life is strange. D’abord, la musique de Daughter illustre très bien la façon de penser de Chloé, prise entre son beau-père qu’elle déteste et son espoir d’une vie meilleure. Elle catalyse nos émotions comme Syd Matters l’avait fait dans la série originale.

 

 

Aussi, le jeu ne nous permet pas trop d’ajouter notre grain de sel. Oui, nous pouvons atténuer certaines choses et changer légèrement le cours de l’histoire. Mais les créateurs ont décidé de ne pas nous permettre d’être gentils avec Stepdouche et c’est très bien comme ça. Chloé ne l’aime pas, il n’y a pas de raison.

La possibilité de tout vandaliser est cool aussi. C’est à la fois typiquement adolescent et légèrement malveillant, mais pas trop.

Il y a aussi de petits bijoux de segments moins en lien avec l’histoire. À un certain moment, par exemple, il est possible de jouer à des jeux de rôle avec deux nerds dans la cour. Ces moments ajoutent beaucoup à la série.

 

Finalement, Chloé explore les mêmes lieux que dans la première série et c’est agréable de se sentir chez soi. Arcadia Bay n’est pas si grande après tout.

 

Les points faibles

À cause d’une grève des doubleurs, Chloé n’a plus la même voix. Vous ne retrouverez donc pas cette extraordinaire jeune fille à laquelle vous vous êtes attachés en jouant à la première série. Évidemment, si vous n’y avez pas joué, ça ne change rien pour vous, et les nouveaux doubleurs sont quand même très bons. Mais pour ceux qui l’avaient fait, c’est dommage.

Aussi, Chloé n’est pas aimable de prime abord. Elle l’est en tout cas beaucoup moins que Max. Et sa mauvaise posture et son attitude sont moins bien rendus par la qualité graphique. C’est un peu agaçant, en tout cas assez pour que certains fans se demandent pourquoi l’opus est à propos de Chloé et pas à propos de Rachel.

Finalement, les voix sont en anglais. Si vous n’êtes pas bilingue ou si lire des sous-titres pendant des heures vous agace, c’est peut-être un problème.

Alors, on joue à Life is strange : Before the Storm ?

À mon avis, oui. À l’origine, avec Life is strange, je voyageais à travers une fille que je comprenais parfaitement. Je comprenais ce qu’elle allait faire un peu d’avance parce que c’est un peu ce que j’aurais dit pour réconforter des amies ou confronter des imbéciles.

Cette fois-ci, j’incarne quelqu’un qui ne se comporte absolument pas comme je le ferais. Et si ça rend le jeu passablement plus difficile à anticiper, ça n’en demeure pas moins une excellente façon de comprendre les motivations de quelqu’un comme Chloé. Pour des parents d’adolescents, notamment, c’est un excellent exercice. Ça ne peut que faire du bien à la relation parent/enfant.

Au final, ce jeu m’intéresse de plus en plus. À un point tel que maintenant, après deux épisodes. j’espère qu’il y aura aussi un spin-off de Rachel, de Nathan, de Kate Marsh et surtout, SURTOUT, de Samuel le concierge… Avec un peu de chance, c’est justement là que Square Enix s’en va.

 

Bon retour à Blackwell Academy.

Rendez-vous sur le site officiel

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *