Night in the woods, un jeu hilarant ET déprimant

Le fond d’horreur et les dialogues à la Oxenfree semblaient être un bon indicateur de qualité, alors j’ai joué à Night in the woods. Voici ce que j’en ai pensé.

D’abord, sachez que Night in the woods est un petit jeu auquel on ne peut jouer qu’en anglais. C’est aussi un jeu pour adolescents et pour adultes. De temps en temps, il parle de masturbation, de pornographie, de beuveries et d’autres histoires qui meublent le passage de la vie d’ado à la vie d’adulte. On y fait aussi un peu de vol à l’étalage. Si ça vous intéresse encore, voici ce que j’en pense.

Un jeu philosophique, mais pas que…

Night in the woods met en scène un jeune chat qui vient de lâcher l’école et revenir chez ses parents, dans un village en perte de vitesse. Ses amis qui sont aussi son groupe de musique l’aident à dénouer une intrigue de fantômes. Et ils sont vraiment d’excellents amis. Regardez si Gregg est content de la voir :

AAAAARGH

À mesure qu’on découvre de nouveaux éléments, les liens entre la réalité et la santé mentale sont flous. Plus personne ne sait ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Et la vie semble bien dure. Et on se sent souvent incompris.

Par contre, ça n’empêche pas notre personnage de vivre sa vie. Elle parle à ses parents, vit de nuit, grimpe sur les toits, brise des voitures et fait des cauchemars. Elle peut aussi parler aux voisins et aller chez ses amis. Bref, elle a une vie bien remplie pour une décrocheuse.

Des mini-jeux et des petites quêtes

Il y a aussi beaucoup de petites tâches à accomplir. Certaines vous laissent des chances, comme le jeu en bas à gauche de votre ordinateur. C’est aussi le cas pour la recherche de constellations avec l’ancien professeur et voisin qui vous attend sur son toit.

Par contre, quand il faudra jouer de la basse, vous n’aurez aucune chance. Ceux qui ont déjà joué à Guitar Hero n’auront pas de problème. Pour les autres, bonne chance. De temps en temps, vous devrez voler certaines choses. Quand ce sera au tour des pretzels, le vendeur ne vous laissera pas de chances non plus. S’il vous attrape, il faudra attendre au lendemain.

En gros, c’est un bien bon jeu auquel on s’attache au fur et à mesure que l’histoire se dévoile. Je vais probablement le recommencer, d’ailleurs, pour essayer d’autres options et terminer le jeu qu’Angus a installé sur mon ordinateur. Je vais aussi regarder partout pour ne rien manquer des excellentes blagues laissées par les scripteurs.

Night in the woods, 19,99$, PC, PS4, Mac

Si vous aimez l’ambiance, vous pouvez aussi jouer à Lost Constellation, un petit spin-off.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *