Rectify, série philosophique pour public solide

J’ai rarement vu de personnages aussi poignants d’humanité que ceux qui partagent le quotidien de Daniel Holden, un homme qui sort du couloir de la mort après 20 ans d’emprisonnement.

Rectify n’est définitivement pas une série pour les amateurs d’action. Ce n’est pas non plus destiné à ceux qui ont hâte de connaître la fin. À Paulie, en Georgie, c’est plutôt le voyage qui compte. Les émotions transpirent d’un événement difficile et du quotidien de gens qui n’ont rien de héros.

L’histoire de Daniel Holden

Dans cette série, on raconte l’histoire d’un condamné à mort qui est acquitté 20 ans après son arrestation. Accusé de meurtre à 19 ans, il se retrouve plongé dans un monde difficile à cerner. Avec le temps, tout le monde a refait sa vie et sa famille n’était pas préparée à apprivoiser quelqu’un qui n’a pratiquement rien vécu.

Les acteurs de la série sont bien choisis et les personnages sont extrêmement bien ficelés. Daniel Holden, joué par Aden Young, est spectaculaire. Sa sœur, Amantha, sa mère, son beau-frère et le reste de sa famille sont aussi très solides. Les dialogues sont parfaits et quand on se surprend à rire un peu au milieu de toute cette pagaille, on est reconnaissants.

Il faut aussi savoir qu’on ne parle pas ici de personnages qui travaillent dans des bureaux huppés de New York. Ce qu’on voit, c’est plutôt le quotidien de deux vendeurs de pneus et de la caissière d’une épicerie de village. C’est rafraîchissant et c’est d’autant plus touchant de sincérité.

Une série profondément humaine

Sans vous dire quoi que ce soit quant à la grande finale de la série, je peux vous dire qu’on en sort grandis, un peu plus humains. On comprend les difficultés des personnages et l’impact de leurs faiblesses sur leur volonté de bien faire les choses. C’est difficile de garder son calme en toutes circonstances. C’est difficile d’assumer nos mauvaises décisions. On le sent bien.

Bref, j’ai adoré Rectify. C’est, pour moi, une œuvre d’art du début à la fin et je m’ennuierai de tous les personnages de la série.

C’est très lourd de suivre un ex-détenu, ne vous méprenez pas sur mes propos. Ce n’est définitivement pas une série pour vous faire rigoler. Mais si vous aimez réfléchir à la condition humaine, ne perdez plus une seconde et allez retrouver Daniel Holden sur Netflix. Je vous promets que vous ne le regretterez pas.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *